Que faut-il savoir sur le coût de la conformité RGPD ?

Depuis sa création, le coût de la conformité RGPD a toujours été un casse-tête. Entre les frais des acteurs traditionnels et les coûts cachés, la clarté n’est pas souvent de mise. Quels sont les différents coûts afférents à la mise en conformité RGPD ?

Une démarche lourde et longue

La mise en conformité RGPD est un processus qui prend énormément de temps et d’argent lorsqu’elle se fait en interne. Pour de nombreux acteurs, il peut être difficile de se conformer et de répondre aux objectifs du RGPD, que ce soit au niveau des démarches comme du coût. En réalité, le tarif d’un audit rgpd est souvent élevé. Les tâches liées à la mise en conformité peuvent devenir très pesantes avec le temps. 

A lire aussi : Optimisez vos diagnostics avec un logiciel crm

Pour la mise en conformité, il faut mettre en place le registre de traitement des données. Procéder à une mise à jour des contrats avec les sous-traitants. À tout cela s’ajoute la mise en place des procédures d’exercice de droit pour tous ceux qui sont concernés. Évidemment, l’ensemble de ces démarches ont un coût. Mais ces tâches ne sont rien comparé à celles qui rassemblent l’archivage et le tri des données. 

Dans la même lignée, la formation de l’ensemble des collaborateurs et salariés a un coût qui peut avoisiner les 1000 €. Une dernière obligation d’ordre financière concerne la nomination d’une personne chargée de la suivie de la conformité RGPD. Dans le jargon, on l’appelle le Délégué à la Protection des Données. 

Lire également : Quels sont les trois piliers des ressources humaines ?

Son salaire annuel avoisine parfois les 45 000 €. Et là encore, les potentielles charges patronales ne sont pas prises en compte. Autant de dépenses qui sont liées à la mise en conformité RGPD. Et pourtant il en reste beaucoup d’autres.

Des acteurs externes relativement chers

Avec l’avancée des choses, beaucoup d’autres acteurs externes se sont invités dans le processus de mise en conformité RGPD. Parmi ces acteurs externes, il y a notamment les avocats et les entreprises de consultation externe. La plupart de ces acteurs externes mettent à la disposition des entreprises qui le désirent des services de Délégué à la Protection des Données (DPO).

Le souci c’est que le tarif proposé est pour le moins très élevé. On parle d’une somme qui varie entre 8000 et 15 000 euros. On convient que ce prix pour une mise en conformité RGPD représente une difficulté majeure pour les petites entreprises. Le plus difficile c’est que les dépenses ne se limitent pas à cela.

Il y a également les frais liés aux différentes corrections exigées par l’organisme chargé de la mise en conformité. Autant dire que la mise en conformité représente la hantise des petites et moyennes entreprises.

Les coûts cachés de la mise en conformité

La mise en conformité RGPD fait partie des procédures pour lesquelles il est presque impossible de prévoir un budget. Tellement il y a de frais que l’on a du mal à gérer. En réalité, lorsqu’on parle de mise en conformité, il faut distinguer deux niveaux. Il y a la mise en conformité proprement dite, mais ensuite il faut veiller au maintien de cette mise en conformité.

Afin de se faciliter un tant soit peu la tâche, il y a un conseil dont il faut nécessairement tenir compte. En sollicitant les services d’un acteur extérieur, il faut veiller à ce que le tarif soit divisé en deux phases. Une première phase qui sera dédiée à des services de mise en conformité et une deuxième pour s’assurer de maintenir la mise en conformité.

Toutefois, il est capital de faire attention à certains détails lorsque les devis des acteurs externes sont présentés.

Les éléments de la mise en conformité

Afin de pouvoir garder à l’esprit l’objectif de la mise en conformité, il y a un certain nombre de détails à vérifier. Ces éléments sont beaucoup plus valables pour le suivi après la mise en conformité. En premier, il y a la mise en pratique des nouveaux RGPD. 

Une sensibilisation permanente de tous les acteurs du système doit également être de mise. À cela s’ajoutent les différentes mises à jour et les audits annuels de contrôle de la mise à jour. Il faut rappeler qu’un système de gestion des cas de violations de données doit être mis en place. Autant d’éléments clés qu’il faille contrôler au fur et à mesure de l’évolution de la mise en conformité RGPD. 

Pour résumer, il est plutôt difficile de définir un montant précis en ce qui concerne le tarif d’un audit RGPD. C’est d’ailleurs ce qui le rend plutôt difficile pour les entreprises n’ayant pas une base financière plutôt solide.