Méthodologies de calcul du bilan carbone : approches et normes pour les entreprises

Une entreprise utilise le bilan carbone pour évaluer la quantité de gaz à effet de serre qu’elle émet. Cet outil de mesure est devenu crucial pour assurer le bon développement de ses activités. Elle l’aide effectivement à comprendre son impact sur l’environnement. Elle est également en mesure de mettre en place des actions destinées à produire moins de pollution. En effet, les entreprises ont un rôle clé à jouer dans la lutte contre le changement climatique. Pour connaître le bilan carbone, vous avez le choix entre différentes approches. Il vous faut seulement respecter les normes relatives. 

Approches de calcul du bilan carbone

Face aux enjeux environnementaux, toute entreprise se doit de connaître son bilan carbone. Il existe plusieurs approches de calcul, chacune avec ses avantages et ses limites. L'approche bottom-up est également appelée approche par les émissions directes. Elle consiste à collecter des données sur les émissions de gaz à effet de serre de chaque activité de l'entreprise. Il faut ensuite les agréger en vue d’obtenir l'empreinte carbone totale. Précise, cette méthode permet de prendre en compte les spécificités de chaque activité. Cependant, elle s’avère chronophage d’autant plus qu’elle requiert une bonne connaissance de la société. Vous pouvez aussi utiliser l'approche top-down ou l’approche par les facteurs d'émission. Elle utilise des données sectorielles qui servent à estimer les émissions de gaz à effet de serre. Rapide et facile à mettre en place, elle est moins précise que l'approche bottom-up. Vous pouvez également opter pour l'approche hybride. Comme son nom l’indique, elle combine les deux approches. Elle maximise la précision des résultats tout en minimisant le temps et les coûts. Vous pouvez en savoir plus sur chacune de ces méthodes en lisant l’article source.

A lire en complément : Comment rendre votre entreprise visible lors d'événements ?

Normes de calcul du bilan carbone

Le calcul du bilan carbone des entreprises est soumis à différentes normes : 

  • l'ISO 14064 ; 
  • le GHG Protocol ; 
  • la PAS 2050. 

L'ISO 14064 est une norme internationale. Elle détaille les principes et les exigences relatives à la quantification, la surveillance et la déclaration des émissions de gaz à effet de serre. Le GHG Protocol est également une initiative internationale. Elle indique les lignes directrices pour la mesure et la gestion des émissions de gaz à effet de serre. Quant à la PAS 2050, elle est une règlementation britannique. Elle donne des lignes directrices pour évaluer l'empreinte carbone des produits et services. Ces normes diffèrent en termes de portée, de précision et de niveau de détail. L'ISO 14064 est plus rigoureuse tout en étant complémentaire avec le GHG Protocol. Elle nécessite toutefois plus de temps et de ressources. De nombreuses entreprises ont utilisé ces normes pour mesurer leur empreinte carbone. Les résultats obtenus les ont aidés à identifier les actions correctives à mettre en place. Ces entreprises ont également su établir une liste des priorités avec des délais d’exécution stricts. 

Cela peut vous intéresser : Quels sont les trois piliers des ressources humaines ?